Allopathie, homéopathie et naturopathie; comment choisir ?

Margaux

18 octobre 2019

Pas de commentaire

Accueil Autres

Le triangle médical

Le triangle médical


Je précise que je ne suis pas Doctissimo ! L’idée est de faire un bref tour d’horizon des différentes médecines. Mieux comprendre le rôle de chacune avec son approche, ses avantages et inconvénients. Choisir entre naturopathie et homéopathie

Comment choisir entre naturopathie et homéopathie ?


L’allopathie ou médecine conventionnelle 


Le corps humain étant complexe, l’allopathie se divise en spécialisation : Gynécologie, gastro-entérologie, neurologie…  Ce qui permet à chacun de connaitre parfaitement SA partie du corps mais qui, souvent, empêche une vision plus globale de la maladie.


C’est aussi et surtout une médecine d’urgence. Elle va réagir rapidement face à une maladie lésionnelle, une infection grave, une réaction allergique violente… 

L’allopathie est anti-symptomatique : elle traite le symptôme directement. La gastro ? prendre un anti-diarrhéique. Mal à la tête ? un antiinflammatoire…

Les traitements utilisés en réponse sont le plus souvent : la pharmacopée, la chirurgie, la radiothérapie… Ces traitements sont indispensables et très efficaces. Par contre ils s’accompagnent souvent d’effets secondaires lourds qui peuvent déclencher d’autres maladies. C’est le cercle vicieux. Bonjour le pilulier sur la table de nuit…

Remboursée par la sécurité sociale.


L’homéopathie ou médecine douce


C’est la médecine du fonctionnel, qui tout comme l’allopathie fait appel a l’étude des symptômes et à la classification des maladies. C’est une médecine de fond basé sur la loi de la similitude. 

C’est aussi une approche anti-symptomatique, avec une réponse plus personnalisée et naturelle et dénuée d’effets secondaires. Mais qui ne prends toujours pas en compte l’individu de manière holistique.

Pris en charge par la sécurité sociale (pour le moment) si elle est pratiquée par un médecin généraliste, dépasse souvent le seuil de remboursement.

La naturopathie ou médecine traditionnelle


Contrairement à l’allopathie et l’homéopathie, le naturopathe n’est pas un médecin diplômé d’état. Mais il se doit d’avoir validé un cursus d’études en naturopathie.

C’est avant tout une médecine de prévention, le malade est plus important que son symptôme. La consultation est personnalisée et approfondie afin d’avoir une approche globale du terrain. C’est un véritable travail d’enquête qui permet d’établir un bilan de vitalité. 

Le naturopathe ne peut poser un diagnostic en cas de maladie, seul un médecin diplômé en a le droit. La naturopathie va aider à renforcer la vitalité, elle fait appel aux capacités d’auto-guérison de l’organisme grâce à différentes méthodes naturelles ainsi qu’une réforme de l’hygiène de vie. 

La naturopathie est basée sur 3 concepts : L’humorisme, le causalisme et le vitalisme. Le symptôme est le moyen que le corps à trouver pour alerter sur un dérèglement plus profond, en plus de le faire taire le naturopathe va en chercher la cause.

Le naturopathe a aussi un rôle d’éducateur de santé, son but est de vous rendre autonome quand a la prise en charge de votre santé, et de devenir acteur de votre bien-être.

N’est pas remboursé par la sécurité sociale, mais par certaines mutuelles. 

En bref vous l’avez compris chaque médecine a une approche de la maladie différente, cependant le but étant le même, il est judicieux de les combiner afin de potentialiser sa santé.

Petit récap pour les mauvais élèves qui n’ont pas tout lu …

Allopathie Homéopathie Naturopathie
Médecine d’urgence, lésionnel Médecine fonctionnelle Médecine fonctionnelle et préventive
Anti-symptomatique Anti-symptomatique A l’écoute du symptôme
Pharmacopée Traitement naturel Traitement naturel + conseils d’hygiène de vie personnalisés
Effets secondaires Pas d’effets secondaires Pas d’effets secondaires, aide à supporter un traitement lourd
Remboursé par la sécurité sociale Partiellement remboursé par la sécurité sociale Remboursé par certaines mutuelles