Naturopathie & allergies saisonniéres

Margaux

24 février 2020

Pas de commentaire

Accueil Au fil des saisons

Allergies & naturopathie

Allergies & naturopathie

Le printemps arrive, et pour certains malchanceux les allergies aussi et on peut le dire : elles pourrissent la vie ! –  c’est pas très glam d’éternuer a tout va en sirotant sont matcha au soleil – Si tu veux éviter il faut s’y prendre maintenant. Prévenir plutôt que guérir !

Le nombre de personne allergique s’est vu doublé durant les 20 dernières années, donc tu ne seras pas seul(e) à avoir les yeux bouffis et la goutte au nez mais bon si on peut éviter hein …

Plus sérieusement il faut comprendre que les allergies saisonnières augmentent souvent à cause d’une porosité intestinale et d’ une dysimmunitée.

Le système immunitaire s’affole. Il ne différencie plus les vrais agresseurs costauds (virus, bactéries, toxines…) des petits joueurs tout frêles (poussières, pollen, allergènes…).

En naturopathie, on va travailler en amont de l’allergie afin d’en limiter l’apparition et éviter la prise d’antihistaminiques de synthèses (qui font dormir) ou de cortisone (pas la copine de notre organisme celle-là) Il existe plusieurs solutions, à ton naturopathe de décider celle qui te conviens le mieux. Certains conseils s’appliquent aussi bien aux manifestations cutanées que respiratoires. Voici comment prévenir les allergies saisonnières avec la naturopathie :

En prévention 1 à 2 mois avant l’arrivée du printemps : 

  • Restaurer la barrière intestinale – oui encore et toujours les intestins ! – et réguler la flore afin de limiter l’inflammation (L-glutamine, pré et probiotiques, curcuma, psyllium…)
  • Faire un réglage alimentaire ponctuel ou plus durable suivant les cas (alimentation alcaline et biologique, user et abuser du curcuma, éviter les grignotages ainsi que le gluten et les produit laitiers…) En période de crise, éviter les aliments histamino-libérateurs (charcuterie, fromage, yaourts, soja, les œufs, le vin et la bière) 
  • Préparer le terrain avec 1 ampoule/Jour de Manganèse 
  • Faire une cure de Desmodium et d’ortie piquante pour inhiber l’action de l’histamine et aider le foie organe clé des réactions allergiques.

Et en période sensible : 

  • Le matin faire un bain de bouche avec de l’huile de coco ou de sésame, et bien recracher ! Toutes les toxines s’y sont données rendez-vous, ce qui limite les réactions de rhinite allergique.
  • Mettre un corps gras type homéoplasmine autour des narines, pour bloquer les poussières et le pollen.
  • Pour les yeux qui piquent, lavez-les avec du sérum physiologique et appliquer de l’eau florale de bleuet ou de camomille.
  • 1 goutte d’huile essentielle d’estragon et 1 goutte de Ravintsara à appliquer sur les poignets ou sur un mouchoir à respirer.

Il existe d’autres solutions notamment en phytothérapie, mais à chaque personne son allergie, son terrain et sa plante maitresse ! A définir avec ton naturopathe, qui va en bonus vous donner pleins de conseils pour bien accueillir le printemps et ses belles énergies.

Si tu veux que je t’accompagne, prends rdv par ici 😉